Claude Raphaël Samama Articles et revues Économie politique




La France en crise I
Décembre 2018

On parle beaucoup. Tous. Chaos dehors. Surprise, affolement dedans. Cacophonies.
Peu font la lecture « psychanalytique » d'une dramaturgie non apparente qui serait celle du fils (ou de la fille) et du père, et bien sûr au pluriel, des fils (ou des filles) et des pères – pas forcément, la lecture "chrétienne" trinitaire, encore que. Il s'agirait ici des vieux "pères" n'acceptant pas la morgue du fils, son arrogance vis-à-vis d'eux qui lui ont tout donné...
Il pourrait bien s'agir aussi des fils (des frères) rivaux entre eux parfois et souvent contre celui parmi eux – n'étant pas forcément l'aîné – qui en rajoute et voudrait faire à tous la leçon ! Les voilà, alors, tous ou presque contre celui qui se voudrait un "père" et délégitime un statut qui n'a d'autres appuis que formels (une supposée majorité électorale) ou sources, qu'une ruse (une stratégie personnelle habile, peu étayée) pour conquérir puis occuper sa 'place'... C'est dans cette configuration, « familiale » et conflictuelle, qu'un imaginaire socio-collectif autant que des inconscients individuels peuvent entrer dans une guerre fantasmatique avec un certain Pouvoir arrogant, devenu insupportable et considéré dés lors comme usurpé car ne respectant plus la Justice qui serait une loi ultime...
Le fait du prince mal conseillé, le déni des réalités de la tribu, la mise entre parenthèses des liens locaux authentiques et des mémoires enracinées, la surdité devant la dénonciation du partage inéquitable des richesses, sont dans les vues d'un membre distingué d'une famille malmenée. Celle-ci alors se rebelle contre le fauteur de troubles dans une société épuisée, où la psyché d'une nation a sa part. Appliquez ici le complexe d'Œdipe sur un plan national où la France est la mère, avec ses fils, ses filles « castrés » et ce père là, les processus du refoulement et du défoulement, des complexes résultants et des fantasmes libérés, vous obtenez une symptomatologie politique violente actuelle... Certains voudraient être père, sans l'être ..!
Devant une telle situation, il faudrait un conseil de famille, où les « pères », les « mères », les « fils » et les « filles » niés auraient leur mot à dire à celui d'entre eux qui transgresse la loi d'amour (le respect) et d'équité (le juste).
En d'autres termes, l'issue d'un conflit – qui est certes économique comme toujours – mais ici largement « transférentiel », devrait être la désignation d'une nouvelle Assemblée (nationale) – une ‘'légitimante'' –, s'il faut avancer un néologisme. En 1997 Jacques Chirac avait bien dissous et reconstitué un parlement pour des raisons bien moins graves…
Le peuple peut se tromper, mais il sait mieux souvent que d'autres, il sent, ressent, peut aussi pressentir et a droit de juger au nom d'une Loi d'humanité plus profonde.
C'est de cela peut-être qu'il s'agit avec la famille nombreuse et éprouvée des « Gilets jaunes », la couleur du soleil. Dieu le père – le vrai – n'accorde pas, sa paternité à tous les prétendants… Il reconnaîtra les siens, s'il a à en connaître !
Avis.

© Claude-Raphaël SAMAMA – 2018


La France en crise II
Février 2019

Tout sur la table ? Bon. Ces débats d'idées, ces échanges multiples, dedans et ces rassemblements, dehors font sortir les gens, les problèmes, des choses cachées, refoulées, indignes, honteuses, inadmissibles, ou porteuses d'espérances, c'est bien. Cela ne peut pas faire de mal à la société, à une France divisée, malmenée, stressée ou parfois angoissante pour ses citoyens inquiets, désorientés, pressurés ou appauvris.
Dans un premier temps, on pouvait s'interroger sur la réponse que ferait à diverses interpellations, un fils irrespectueux, transgressif et arrogant, contesté par des pères ayant le sentiment d'un mépris et d'une illégitimité idéologique...Ce fils a su ne pas trop mal écouter et réagir assez habilement jusqu'à présent !
Toutefois, voir un homme, fût-il très intelligent, convaincu, subtile, souvent sincère, maître apparemment de tous les dossiers, descendre ainsi dans l'arène pour se confronter, presque seul, à son peuple, c'est moins intéressant ou porteur de véritable espérance !
On a le sentiment, à voir les débats organisés autour de la seule personne d'un Président qui aurait toutes les réponses, toutes les solutions sur tout et universellement, d'une séquence spectaculaire, impressionnante, réaliste certes, mais irréelle... Comment un homme ainsi investi de tous les savoirs, les techniques, les dossiers, disposant de toutes les manettes du pouvoir, serait-il crédible ? Personne ne peut croire à cette supposée capacité, virtuelle et dépendante d'autres impossibilités (ou limites) de tenir toutes les promesses instantanément, et simultanément ou presque. Dans un univers hypercomplexe et mondialisé, dans une Europe qui tient divers cordons, dont celui de la bourse...! On verra bien. Je n'y crois pas trop. La méthode – dans la forme comme dans le fond – relève d'une verticalité extrême, d'une centralité terrifiante, d'une concentration des pouvoirs de gouvernement et de décisions qui la rend caricaturale et par le fait inefficace, puisque beaucoup en contestaient déjà la pertinence et surtout, de ne pas faire a minima, ses preuves. Selon une telle modalité "jupitérienne" ou monarchiste, justement. Cqfd

Ce bref et provisoire commentaire voudrait surtout signaler une absence qui paraît très grave et relativise singulièrement la portée et l'efficacité des débats actuels. Il s'agit de la question de la Décentralisation. Les lois de 1982 portées par G. Deferre avaient instauré celle des Régions et de plusieurs institutions, par déconcentration et délégation aux collectivités opérationnelles, aux assemblées élues qui représentent les vrais acteurs. Reprises, prolongées, amplifiées ou restreintes par plusieurs textes législatifs à la suite, de 2003 à 2013, une décentralisation délestant Paris et l'Elysée de leurs pouvoirs centripètes, n'a jamais vu le jour. Il est clair que la plupart des problèmes, des difficultés, des "souffrances" invoquées, des conflits irrésolus, des aspirations d'aujourd'hui, en relèvent. On n'évoque jamais la véritable "délégation", le partage effectif du Pouvoir comme un modèle à établir, à déployer, développer. Jacobins, oui... Girondins absents..! L'emploi, la santé, les transports, la formation, le logement, l'agriculture, le tourisme, l'aménagement, évidemment la culture, en relèvent.
Pourquoi laisser encore un Roi gouverner encore ses Provinces, aujourd'hui malheureuses, révoltées, frustrées, insatisfaites ou jalouses… A bout. Pour tout, inclus dans le détail, le local, le spécifique, on se tourne vers un Etat tout puissant, figuré par la personne de son Président-Souverain détenant et peut-être abusant (par méconnaissance et éloignement des réalités du terrain) de pouvoirs certainement exorbitants ! La politique consiste souvent à gérer, à financer, répartir. Pourquoi entre les mains finalement, d'un seul ? La solution des référendums nationaux, qui par ailleurs seraient trop nombreux sans épuiser la multiplicité et la complexité des problèmes en cause, ne serait pas ici suffisante, laissant la suite d'une exécution à des pouvoirs encore verticaux...
Décentraliser, rendre le pouvoir aux territoires, aux régions, à leurs provinces, à leurs peuples, leurs gens, leurs campagnes, leur histoire.... Mais réellement ! De cela on ne parle pas vraiment. C'est pourtant une grande clef d'organisation, de vie, peut-être d'harmonie à une échelle plus authentique. Et pourquoi pas, de restitution...
En Europe, l'Allemagne, la Suisse, l'Italie, l'Espagne, ailleurs, les Etats Unis, le Canada sont bien plus en avance sur ce terrain d'états centraux puissants qui fédèrent plus qu'ils ne gèrent ou imposent ! La Communauté européenne où l'on veut se fondre ne prendra pas forcément cette voie. Décentraliser. Libérer.

(C) Claude-Raphaël SAMAMA

,

La France en crise

2019

Sociologie culturelle

+ d'infos
Ernst Cassirer. « Formes symboliques »,valeurs et « culturalités »
Essai de confrontation

Ernst Cassirer. « Formes symboliques »,valeurs et « culturalités » Essai de confrontation

2013

Philosophie

Septembre 2013
in L'Art du Comprendre n°22 Sciences et philosophie de la culture chez Ernst Cassirer

+ d'infos
La Nature et ses corpus de représentations. Englobement, limites et astreinte

La Nature et ses corpus de représentations. Englobement, limites et astreinte

2012

Philosophie

Juillet 2012
in L'Art du Comprendre n°21 La nature et son souci

+ d'infos
De la substance identitaire à son champ culturel

De la substance identitaire à son champ culturel

2010

Philosophie

Juillet 2010
in L'Art du Comprendre n°19 L'identité problématique et ses formes culturelles - Autrui et soi en question

+ d'infos
Critique et procès de l'être. L'ontologie générative d'A.N. Whitehead

Critique et procès de l'être. L'ontologie générative d'A.N. Whitehead

2009

Philosophie

Juin 2009
in L'Art du Comprendre n°18 A.N. Whithehead - Le Procès de l'Univers et des Savoirs

+ d'infos
Structure, limites, fonction des 'Récits du Monde'

Structure, limites, fonction des 'Récits du Monde'

2008

Philosophie

Juin 2008
in L'Art du Comprendre n°17 Récits du Monde, Récits de l'Homme

+ d'infos

Giordano Bruno

2007

Philosophie

Mai 2007

+ d'infos
L'expérience en philosophie. Pragmatisme et empirisme : entre James et Bergson

L'expérience en philosophie. Pragmatisme et empirisme : entre James et Bergson

2007

Philosophie

Juin 2007
in L'Art du Comprendre n°16 W. James, C.S.Peirce, J. Dewey... - Tradition et vocation du pragmatisme

+ d'infos
Pour un humanisme relatif - Les humanités plurielles

Pour un humanisme relatif - Les humanités plurielles

2006

Philosophie

Juillet 2006
in L'Art du Comprendre n°15 Philosophies de l'humanisme

+ d'infos
Gœthe - Miniature spirituelle

Gœthe - Miniature spirituelle

2005

Philosophie

Juin 2005
Revue L'Art du Comprendre n°14 Goethe - phénomènes, signes et formes du Monde

+ d'infos

Essai sur la dialectique culturale des colonisations

2005

Économie politique

+ d'infos

Le spirituel en psychanalyse. Images et paradigme

2005

Philosophie

+ d'infos
L'Europe et les Juifs. Lien organique, ambivalence et devenir

L'Europe et les Juifs. Lien organique, ambivalence et devenir

2005

Sociologie culturelle

2e semestre 2005 - 1er semestre 2006
Sociologie

+ d'infos

Le symptôme occidental

2004

Économie politique

+ d'infos
Le Modèle prophétique de l'Hébraïco-Judaïsme. Substances, Transmutations, Histoire

Le Modèle prophétique de l'Hébraïco-Judaïsme. Substances, Transmutations, Histoire

2004

Philosophie

Juin 2004
Revue L'Art du Comprendre n°13 Penser le prophétisme. Le clair et l'obscur
Sous la direction de Claude-Raphaël Samama

+ d'infos

La mondialisation ou le déracinement du monde. Dix alternatives

2003

Économie politique

+ d'infos
Philosophie de l'existence. Existence de la philosophie. L'esthétique philosophique de Giordano Bruno

Philosophie de l'existence. Existence de la philosophie. L'esthétique philosophique de Giordano Bruno

2003

Philosophie

Avril 2003
Sous la direction de Philippe Forget

+ d'infos
Le paradoxe juif de « l'universel-singulier »

Le paradoxe juif de « l'universel-singulier »

2003

Sociologie culturelle

2e semestre 2003 - 1er semestre 2004
Sociologie

+ d'infos
Israël / Palestine. Pour l'utopie

Israël / Palestine. Pour l'utopie

2002

Sociologie culturelle

2e semestre 2002 - 1er semestre 2003
Sociologie

+ d'infos
Le paradoxe du retour juif : toujours jamais

Le paradoxe du retour juif : toujours jamais

2001

Sociologie culturelle

2e semestre 2001 - 1er semestre 2002
Sociologie

+ d'infos
Cinq thèses sur l'instrumentalisation des Juifs

Cinq thèses sur l'instrumentalisation des Juifs

2000

Sociologie culturelle

2e semestre 2000 - 1er semestre 2001
Sociologie

+ d'infos
Analyse spectrale de l'identité judéo-française contemporaine

Analyse spectrale de l'identité judéo-française contemporaine

1999

Sociologie culturelle

2e semestre 1999 - 1er semestre 2000

+ d'infos
La question sioniste. Mémoire longue, mémoire courte. Dépasser une « double contrainte. Commentaire, n.78 Pour un judaïsme des féminins

La question sioniste. Mémoire longue, mémoire courte. Dépasser une « double contrainte. Commentaire, n.78 Pour un judaïsme des féminins

1997

Sociologie culturelle

2e semestre 1997 - 2e semestre 1998
Sociologie

+ d'infos
Sur quelques mutations de la société israélienne

Sur quelques mutations de la société israélienne

1994

Sociologie culturelle

2e semestre 1994 - 1er semestre 1995
Sociologie

+ d'infos
La langue et ses espèces. De celle des juifs comme création continuée

La langue et ses espèces. De celle des juifs comme création continuée

1993

Philosophie

2e trimestre 1993
Philosophie

+ d'infos

La pédagogie de Platon

1973

Philosophie

+ d'infos
La diversité culturelle. Vers l'Etat-culture

La diversité culturelle. Vers l'Etat-culture

Sociologie culturelle

+ d'infos

L'exil

Proses poétiques

Extrait de La présence et l'Exil

+ d'infos

La paradoxologie dans le bergsonisme

Philosophie

+ d'infos